Interview de Bruno MORIN, Délégué Général du réseau GRANDDE

Comme nous vous l’expliquions dans un article précédent, l’entrepreneuriat serait bien moins intéressant si cela ne nous permettait pas de partager et d’échanger avec nos « parties prenantes » : l’équipe de La Minut’Rit (salariée ou franchisée), les experts et réseaux qui nous suivent activement, les partenaires prestataires avec qui nous travaillons, nos clients (ou futurs clients)… Afin qui vous fassiez leur connaissance et que leur travail et expertise soient mis en lumière, nous vous proposons de découvrir leurs témoignages sur notre blog. 

 

Bruno MORIN

Bruno MORIN, Délégué Général du réseau GRANDDE, a suivi le développement de La Minut’Rit et compte parmi ses « parties prenantes ». Il est le premier à témoigner pour notre série d’interviews.

  • Bonjour Bruno, pouvez-vous vous présenter ainsi que le réseau GRANDDE ?

GRANDDE (Groupe Régional des Acteurs Normands pour le Développement Durable en Entreprise) est un réseau qui a pour ambition de contribuer au développement économique du territoire en accompagnant les entreprises et les collectivités normandes vers un développement durable, par la Responsabilité Sociétale des Organisations (RSO). Les groupes de travail, les cercles d’échanges, les matinales thématiques, les forums, l’accompagnement technique des entreprises et des territoires, les conférences, la formation professionnelle forment l’activité principale de GRANDDE. Ce réseau fédère plus de 130 membres (entreprises de toutes tailles, collectivités, établissements d’enseignement, syndicats professionnels, associations). J’ai rejoint GRANDDE en 2009, après 15 ans passés à accompagner et conseiller des centaines de porteurs de projets et de repreneurs d’entreprises. En tant que Délégué Général, j’ai pour mission de promouvoir et coordonner l’ensemble des programmes et activités du Réseau et d’accompagner les entreprises normandes pour les faire évoluer vers une gouvernance adaptée. Reprenant de temps en temps ma casquette de formateur, je suis en outre chargé de cours auprès de NEOMA BUSINESS SCHOOL.

 

  • Depuis quand et comment avez-vous connu Cécile et Antoine ainsi que La Minut’Rit ?

Pendant près de quatre ans, j’ai pu compter sur Cécile qui faisait partie de mon équipe. J’ai ainsi suivi d’un œil curieux et enthousiaste le cheminement de ce beau projet ; les réflexions, les choix et le lancement de l’entreprise. Une aventure portée par ce couple de passionnés Cécile & Antoine.

 

  • Mais au fait, qu’est-ce qu’une partie prenante et pourquoi en faites-vous partie ?

On désigne couramment par le terme de partie prenante, tout acteur interne ou externe à une entreprise (et ou organisation) et concerné par son bon fonctionnement sur le plan de la responsabilité sociétale. Et selon l’ISO 26000 « tout individu ou groupe ayant un intérêt dans les décisions ou activités d’une organisation ». GRANDDE en tant que réseau de référence dans le domaine du Développement Durable et de la Responsabilité Sociétale des Organisations joue un rôle de conseil et de plateforme d’échanges et/ou de bonnes pratiques à l’attention des décideurs économiques normands ; en ce sens l’association que je dirige constitue une partie prenante à ne pas négliger pour toute entreprise soucieuse de ces enjeux, comme peut l’être La Minut’Rit.

 

  • En quoi pensez-vous que GRANDDE a pu aider La Minut’Rit à devenir ce qu’elle est aujourd’hui ?

logoGRANDDEJe pense que la vision du développement durable portée et défendue par l’association GRANDDE  a sans doute inspiré certains axes du projet conduit par Cécile & Antoine. En ce sens, je pense que les rencontres avec les décideurs économiques haut-normands, l’étude des besoins et des attentes des parties prenantes, l’idée selon laquelle l’entrepreneuriat de demain doit avoir du sens, ont façonné l’image de l’entreprise souhaitée par nos créateurs. Ceci dit, c’est aussi et surtout grâce à leur sensibilité avérée à ces enjeux, à leur humanisme et à leur talent indéniable que Cécile & Antoine doivent leur réussite.

 

  • Quels liens conservez-vous aujourd‘hui avec La Minut’Rit ?

Je porte naturellement un regard attentif sur cette belle aventure et ce projet de vie qu’ils ont choisi. Car c’est de cela qu’il s’agit, tout créateur d’entreprise s’engage à la fois dans un projet professionnel mais aussi dans un projet de vie ; la frontière est en effet bien mince ; et porter ce projet en couple est riche de sens pour Cécile & Antoine. Je me rends régulièrement sur le blog de La Minu’Rit et fais partie de leurs nombreux « followers » sur Twitter. Nous échangeons par ailleurs avec plaisir sur leur situation lors de nos rencontres.

 

  • Quels conseils donneriez-vous à celles et ceux qui souhaitent rejoindre le réseau de franchise La Minut’Rit ?

C’est avant tout la volonté d’avoir à « entreprendre autrement » qui doit motiver les candidats ; le développement durable restant un marqueur fort pour cette entreprise et ses créateurs. Partager les valeurs humanistes et la forte sensibilité sociale et environnementale de Cécile & Antoine, posséder un sens aigu du contact et du service, avoir l’ambition de faciliter la vie des entreprises et de leurs collaborateurs au quotidien sont autant de sources évidentes de motivation.

 

Cette interview vous a plu ? Pour ne pas manquer les prochaines, n’hésitez pas à vous abonner à notre blog en cliquant sur « SUIVRE » dans le menu de droite.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s